Alexandre Forceille, sculpteur résidant à Bertrix et bien connu dans la province de Luxembourg, a été contacté pour réaliser la stèle du souvenir qui sera dressée à l'entrée ouest du village. Invité à la réunion d'avril, il nous présente deux esquisses de réalisations possibles.

  • La première esquisse consiste en une maquette représentant un adulte et un enfant orientés de manière à « jouer » avec la lumière du soleil.

    Les personnages sont debout entre deux monolithes dont une face reste brute alors que l’autre sera polie.
    La face brute représente le chaos tandis que la face lisse évoque le renouveau.
    L'idée est de schématiser le rapport entre le passé, l'incendie du village et son avenir, sa reconstruction et la renaissance de l’espoir.

  • La deuxième est un crayonné présentant des formes plus finies, deux demi-lunes encadrant une ouverture qui laisse percevoir le village.

    On y retrouve la même volonté de « jouer » avec la lumière et les ombres et le contraste entre pierre lisse et rugueuse est toujours présent.

L’idée de contraste entre la pierre lisse et rugueuse plaît immédiatement à l'ensemble des participants à la réunion.
L’orientation de l’emplacement choisi se prête très bien au « jeu » avec la lumière du soleil.

L’arbre de la paix serait planté à gauche par rapport à l’œuvre.

Le calvaire occupe pour l'instant l'espace dédié à la stèle, mais il pourra être déplacé dans des limites acceptables.

L'assemblée choisit unanimement le premier projet. L'artiste propose encore l’éventualité d’orienter les faces lisses vers les personnages ou d’alterner une face lisse et une face rugueuse. La deuxième solution obtient la préférence de la majorité.